MEDIATION AND RESTORATIVE JUSTICE IN LATIN AMERICA

(Une version française suit en dessous)

Latin America continues to advance towards a culture of peace. Last month we reviewed progressive results of elections in Mexico, Chile, Peru and Colombia and recalled that progressive government has returned to Bolivia following the coup d’etat against Evo Morales, and that Lula da Silva is favored to win the presidency of Brazil in next monh’s election.

Latin America has been the leading edge in the transition to a culture of peace as we have remarked in this blog since 2013.

Recalling that an earlier wave of progressive governments in Latin America was suppressed by North American imperialism in collaboration with right-wing forces, I remarked that even if this new “Latin American spring” is suppressed, that is not the last word.  As I wrote eight years ago  during a similar “progressive wave, “even if Latin America is blocked from installing a culture of peace at national levels in its own zone, its attempts to move in this direction will have a lasting effect on the consciousness of its citizens and we may be confident that it is there, in consciousness, that history will ultimately be determined.”

This month we consider the progress towards a culture of peace on another level. The progress at a local level in mediation and restorative justice adds to this analysis of Latin America and to the possibility that it can achieve a culture of peace.

Mediation: The Eighth World Mediation Congress took place in Sucre, Bolivia. More than 2,000 people came from Germany, Argentina, Colombia, Chile, Spain, France, Mexico, Nicaragua, Peru, Portugal and Uruguay.

Restorative justice: This plays a major role in the peace process of Colombia. Former guerrillas, victims and public forces have created dialogue tables and worked together on local projects that provide reparation for the damages caused by the war. This month we see the results of a model program that has taken place in Viotá (Cundinamarca).

Latin America has been the world leader in these local peace processes for many years now. In CPNN since 2015, 27 of the 35 articles about mediation have come from Latin America and since 2016, 17 or the 19 articles about restorative justice have come from Latin America. In addition to the initiatves listed above from Bolivia and Colombia, here is a list of those from Latin America in the past year alone.

July 12, 2022: Honduras: “Mesas de seguridad ciudadana” in 298 municipalities

January 18, 2022: Centers for Mediation, Conciliation and Restorative Justice in the State of Mexico

January 18, 2022: Argentina : Federal Network of Centers for Community Mediation and Training in School Mediation with an Example from Province of Buenos Aires

January 18, 2022: Panama : Management results in 2021 of the Coordination Office of the Community Mediation Program

January 8, 2022: Brazil: Practices that promote a culture of peace at Funase had good results in 2021

January 8, 2022: Dominican Republic: 11 Thousand People Train in Conflict Resolution and Culture of Peace in 2021

November 18, 2021:Mexico: Municipal Mediation Unit of the City of Merida to promote a Culture of Peace

November 18, 2021: Petrópolis, Brazil : III International Restorative Justice Week will open next Monday

In the preceding years, initiatives in mediation and restorative justice were also recorded from Jamaica:, Peru and Guatemala.

In the case of Brazil, as we have followed in CPNN, the practice of restorative justice has been established throughout the entire judicial system.

In many of these cases we see that the local initiatives are linked to other initiatives of mediation and restorative justice both nationally and internationally. We have noted above that the recent mediation congress in Bolivia attracted participants from 8 Latin American countries. Similarly, the Latin Alerican Congress of Restorative Justice in June 2021 attracted virtual exhibitors from Argentina, Chile, Colombia, Mexico, Brazil, Peru, Honduras, Uruguay, Bolivia, Guatemala, and the Dominican Republic.

In conclusion, a culture of peace needs to be anchored at the local level and linked internationally, in order to survive the interventions of the global culture of war, headed by the American empire, that will not allow the establishment of culture of peace at any national level. For example, in an earlier blog, Advice to Colombia for the Peace Process , I recalled the local peace process developed in South Africa after the peace accords in that country and remarked that a similar local network was needed in Colombia. The development of restorative justice in Colombia contributes to this.

Considering all the above, Latin America continues to be the leading edge in the transition to a culture of peace.

* * * * *

MÉDIATION ET JUSTICE RESTAURATRICE EN AMÉRIQUE LATINE

L’Amérique latine continue de progresser vers une culture de la paix. Le mois dernier, nous avons passé en revue les résultats progressistes des élections au Mexique, au Chili, au Pérou et en Colombie et rappelé que le gouvernement progressiste est revenu en Bolivie après le coup d’État contre Evo Morales, et que Lula da Silva est favori pour remporter la présidence du Brésil au cours de la prochaine l’élection du mois.

L’Amérique latine a été à l’avant-garde de la transition vers une culture de la paix, comme nous le remarquons dans ce blog depuis 2013.

Rappelant qu’une précédente vague de gouvernements progressistes en Amérique latine a été supprimée par l’impérialisme nord-américain en collaboration avec les forces de droite, j’ai fait remarquer que même si ce nouveau « printemps latino-américain » est supprimé, ce n’est pas le dernier mot. Comme je l’écrivais il y a huit ans lors d’une “vague progressiste” similaire, “même si l’Amérique latine est empêchée d’installer une culture de paix au niveau national dans sa propre zone, ses tentatives d’aller dans cette direction auront un effet durable sur la conscience de ses citoyens et nous pouvons être sûrs que c’est là, dans la conscience, que l’histoire sera finalement déterminée.

Ce mois-ci, nous examinons les progrès vers une culture de la paix à un autre niveau. Les progrès au niveau local dans la médiation et la justice réparatrice ajoutent à cette analyse de l’Amérique latine et à la possibilité qu’elle puisse atteindre une culture de la paix.

Médiation : Le huitième Congrès mondial de la médiation a eu lieu à Sucre, en Bolivie. Plus de 2 000 personnes sont venues d’Allemagne, d’Argentine, de Colombie, du Chili, d’Espagne, de France, du Mexique, du Nicaragua, du Pérou, du Portugal et d’Uruguay.

Justice réparatrice : Celle-ci joue un rôle majeur dans le processus de paix en Colombie. Anciens maquisards, victimes et forces publiques ont créé des tables de dialogue et ont travaillé ensemble sur des projets locaux qui permettent de réparer les dégâts causés par la guerre. Ce mois-ci, nous voyons les résultats d’un programme modèle qui a eu lieu à Viotá (Cundinamarca).

L’Amérique latine est depuis de nombreuses années le leader mondial de ces processus de paix locaux. Dans CPNN depuis 2015, 27 des 35 articles sur la médiation proviennent d’Amérique latine et depuis 2016, 17 ou 19 articles sur la justice restaurative proviennent d’Amérique latine. En plus des initiatives énumérées ci-dessus de Bolivie et de Colombie, voici une liste de celles d’Amérique latine au cours de la dernière année seulement.

12 juillet 2022 : Honduras : « Mesas de seguridad ciudadana » dans 298 municipalités

18 janvier 2022 : Centres de médiation, de conciliation et de justice réparatrice dans l’État de Mexico

18 janvier 2022 : Argentine : Réseau fédéral de centres de médiation communautaire et de formation à la médiation scolaire avec un exemple de la province de Buenos Aires

18 janvier 2022 : Panama : Résultats de la gestion en 2021 du Bureau de Coordination du Programme de Médiation Communautaire

8 janvier 2022 : Brésil : Les pratiques qui promeuvent une culture de la paix à Funase ont eu de bons résultats en 2021

8 janvier 2022 : République dominicaine : 11 000 personnes se forment à la résolution des conflits et à la culture de la paix en 2021

18 novembre 2021 : Mexique : Unité municipale de médiation de la ville de Mérida pour promouvoir une culture de la paix

18 novembre 2021 : Petrópolis, Brésil : La IIIe Semaine internationale de la justice réparatrice s’ouvrira lundi prochain

Au cours des années précédentes, des initiatives de médiation et de justice réparatrice ont également été enregistrées de Jamaïque:, Pérou and Guatemala.

Dans le cas du Brésil, comme nous l’avons suivi dans CPNN, la pratique de la justice réparatrice s’est établie dans tout le système judiciaire.

Dans nombre de ces cas, nous constatons que les initiatives locales sont liées à d’autres initiatives de médiation et de justice réparatrice tant au niveau national qu’international. Nous avons noté plus haut que le récent congrès de médiation en Bolivie a attiré des participants de 8 pays d’Amérique latine. De même, le Congrès latino-alérican de la justice réparatrice en juin 2021 a attiré des exposants virtuels d’Argentine, du Chili, de Colombie, du Mexique, du Brésil, du Pérou, du Honduras, d’Uruguay, de Bolivie, du Guatemala et de la République dominicaine.

En conclusion, une culture de paix doit être ancrée au niveau local et liée au niveau international, afin de survivre aux interventions de la culture de guerre mondiale, dirigée par l’empire américain, qui ne permettra à aucun moment l’établissement d’une culture de paix. niveau national. Par exemple, dans un blog précédent, Conseils à la Colombie pour le processus de paix, j’ai rappelé le processus de paix local développé en Afrique du Sud après les accords de paix dans ce pays et j’ai fait remarquer qu’un réseau local similaire était nécessaire en Colombie. Le développement de la justice réparatrice en Colombie y contribue.

Compte tenu de tout ce qui précède, l’Amérique latine continue d’être à l’avant-garde de la transition vers une culture de la paix.