NEWS FROM PALESTINE: THE MESSENGER REFUSES TO BE KILLED

(Une version française suit en dessous)

The Israeli government has bombed the headquarters of Associated Press and Al Jazeera in Gaza, trying to limit messages from the Palestinian people to describe their suffering.

But the messenger refuses to be killed.  Here are some of the messages I have received from people in Palestine.

*  *  *  *

It’s been two weeks since we have all been witness to what is happening in the Sheikh Jarrah neighborhood in East Jerusalem. News agencies have been covering the news and the violence of the Israeli settlers and army there. Tens of Palestinian activists were arrested, rubber bullets and tear gas was harshly used. Why all this? Because Palestinians are demonstrating in response to the eviction (ethnic cleansing) of 28 families from their homes in order to establish a new illegal settlement. The Nakbah, (the catastrophe that started in 1948) continues until this day.

This violence has not stopped since then and has intensified since the Israeli military occupation of East Jerusalem, the West Bank and Gaza in 1967. Palestinians have been severely oppressed by the direct Israeli military occupation, home demolition policy, land confiscation, administrative detention, restrictions of movement, abuse of natural resources and denial of freedom to worshiping for Palestinian Christians and Muslims in Jerusalem. Those acts have only been condemned by the International community which have never taken any steps to put Israel accountable for the oppression.

We at Holy Land Trust believe that as Palestinians we have to shape a future vision to see lasting and just peace in the Holy Land grounded by honoring the dignity and rights of all peoples through nonviolence, to resist the Israeli oppression and occupation in East Jerusalem, the West Bank and Gaza.

We truly believe that violence only brings violence and hatred, and we cannot stop the circle of violence without healing our inherited traumas and fears, as well as raising awareness within the Israeli community about the daily acts of the Israeli settlers and army in the occupied territories, and create advocacy and solidarity to push Israel to end its bitter occupation of people and lands.

Jerusalem is a sacred city to all the monotheistic religions that can symbolize peace, harmony, acceptance of the other, and a space where everyone must enjoy freedom to worship.

We at Holy Land Trust highly condemn all acts of violence towards Palestinian Christian and Muslim worshippers in Jerusalem, and all kinds of violence implemented by the settlers against the innocent people of Sheikh Jarrah.

We kindly ask all of our friends around the globe to put pressure on their governments to stop Israel and its Apartheid system in Palestine, and to work together towards building a safe future to the coming generations in this land that we all call HOLY!

  • *  *  *  *

The last barbaric act of Israel is killing an entire family is Shati’ Refugee camp, one of the most overcrowded in Gaza and a home for 103,000 people living in an area 0.7 square kilometres. Children and  women killed as they’re sleeping. Paramedic told Al-Jazeera they are trying to save as many parts as possible from these bodies so they can be buried. In this picture, only a two-month baby Omar survived. This is a massacre of defenceless population. Please act, protest, share the message, write to your local elected parliamentarian demand to stop this unprecedented aggression on young community of refugee children and women in Gaza. #GazaUnderAttack

  • *  *  *  *

In Gaza, it is challenging for parents to provide security and safety for their young children, because they themselves are feeling unsafe, unsecured and in a state of trauma. My sister, Alaa, a mother and caregiver for two little children said “As bombs continue to fall, my little one who is barely speaking cannot stop saying: Mama khaf Mama khaf (Mum I’m frightened, Mum I am frightened)

  • *  *  *  *

Today I spoke with my family in Gaza. All of them are ready to be the target of death. They said to me that last night was a terrifying and horrible experience for them, unimaginable. My sisters said it was like the sky rained with showers of bombs. Tonight, my sisters and mom are wearing several layers of clothing so they are completely covered. They are holding their small hand bags. They told me, if we die we need to die with our bodies covered.

My heart beats fast. In that moment I was silent. I don’t know what to say to them. I hear their tone of voice is the true horror of what they feel. Now the bombing is being repeated in northern Gaza where my family and friends live. Pray for them

* * * * *

NOUVELLES DE PALESTINE: LES MESSAGES PASSENT MALGRE TOUT

Le gouvernement israélien a bombardé le siège d’Associated Press et d’Al Jazeera à Gaza , essayant de limiter les messages du peuple palestinien pour décrire ses souffrances.

Mais les messages passent malgré tout. Voici quelques-uns des messages que j’ai reçus de quelques personnes en Palestine.

* * * *

“Cela fait deux semaines que nous sommes témoins de ce qui se passe dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est. Les agences de presse ont couvert les informations de la violence des colons israéliens et de l’armée là-bas. Des dizaines d’activistes palestiniens ont été arrêtés, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes ont été durement utilisés. Pourquoi tout ça? Parce que le peuple Palestinien manifeste en réponse à l’expulsion (nettoyage ethnique) de 28 familles de leur maison afin d’établir une nouvelle colonie illégale. La Nakbah, (la catastrophe qui a commencé en 1948) se poursuit jusqu’à ce jour.

Cette violence n’a pas cessé depuis lors et s’est intensifiée depuis l’occupation militaire israélienne de Jérusalem-Est, de la Cisjordanie et de Gaza en 1967. Les Palestiniens ont été sévèrement opprimés par l’occupation militaire israélienne directe, la politique de démolition de maisons, la confiscation des terres, la détention administrative, les restrictions de déplacement, l’abus des ressources naturelles et le déni de la liberté de culte pour les chrétiens et musulmans palestiniens à Jérusalem. Ces actes ont été condamnés par la communauté internationale, mais les mesures pour rendre Israël responsable de l’oppression n’ont jamais été prises.

À Holy Land Trust, nous pensons qu’en tant que Palestiniens, nous devons façonner une vision future pour voir une paix durable et juste en Terre Sainte fondée sur le respect de la dignité et des droits de tous les peuples par la non-violence, pour résister à l’oppression et à l’occupation israéliennes à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et à Gaza.

Nous croyons sincèrement que la violence n’apporte que violence et haine, et nous ne pouvons pas arrêter le cercle de violence sans guérir nos traumatismes et nos peurs hérités, ainsi que sensibiliser la communauté israélienne aux actes quotidiens des colons et de l’armée israéliens dans les territoires occupés. Et créer ainsi un plaidoyer et une solidarité pour pousser Israël à mettre fin à son amère occupation des peuples et des terres.

Jérusalem est une ville sacrée pour toutes les religions monothéistes qui peuvent symboliser la paix, l’harmonie, l’acceptation de l’autre, et un espace où chacun doit jouir de la liberté de culte.

À Holy Land Trust, nous condamnons vivement tous les actes de violence envers les fidèles chrétiens et musulmans palestiniens à Jérusalem, ainsi que toutes les formes de violence mises en œuvre par les colons contre le peuple innocent de Sheikh Jarrah.

Nous demandons à tous nos amis du monde entier de faire pression sur leurs gouvernements pour qu’ils arrêtent Israël et son système d’apartheid en Palestine, et de travailler ensemble pour construire un avenir sûr pour les générations à venir dans cette terre que nous appelons tous SAINTE! ”

* * * *

“Le dernier acte barbare d’Israël tue une famille entière dans le camp de réfugiés de Shati’, l’un des plus surpeuplés de Gaza où 103 000 personnes vivent sur une superficie de 0,7 km2. Des enfants et des femmes ont été tués pendant leur sommeil. Les ambulanciers paramédicaux ont déclaré à Al-Jazeera qu’ils essayaient de sauver autant de morceaux” possible de ces corps afin qu’ils puissent être enterrés. Sur cette photo, seul un bébé de deux mois, Omar, a survécu. C’est un massacre de population sans défense. S’il vous plaît, agissez, protestez, partagez le message, écrivez à votre parlementaire élu local pour demander l’arrêt de cette agression sans précédent contre la jeune communauté d’enfants et de femmes réfugiés à Gaza. #GazaUnderAttack ”

* * * *
“À Gaza, il est difficile pour les parents d’assurer la sécurité et la sûreté de leurs jeunes enfants, car ils se sentent eux-mêmes en danger, sans sécurité et en état de traumatisme. Ma sœur, Alaa, mère et soignante de deux petits enfants a dit: “Alors que les bombes continuent de tomber, mon petit qui parle à peine ne peut pas s’arrêter de dire: Mama khaf Mama khaf (Maman j’ai peur, maman j’ai peur).”

* * * *
“Aujourd’hui, j’ai parlé avec ma famille à Gaza. Tous sont prêts à être la cible de la mort. Ils m’ont dit que la nuit dernière était pour eux une expérience terrifiante et horrible, inimaginable. Mes sœurs ont dit que c’était comme si le ciel pleuvait avec des averses de bombes. Ce soir, mes sœurs et ma mère portent plusieurs couches de vêtements, donc elles sont complètement couvertes. Ils tiennent leurs petits sacs à main. Ils m’ont dit que si nous mourons, nous devons mourir avec nos corps couverts.

Mon coeur bat rapidement. A cet instant, je me suis tu. Je ne sais pas quoi leur dire. J’entends que le ton de leur voix est la véritable horreur de ce qu’ils ressentent. Aujourd’hui, les bombardements se répètent dans le nord de Gaza, où vivent ma famille et mes amis. Priez pour eux.”

1 thought on “NEWS FROM PALESTINE: THE MESSENGER REFUSES TO BE KILLED

  1. We have received the following comment about Israelis demonstrating for peace.

    Bonjour,
    Bien que la paix entre Israéliens et Palestiniens nécessité la résolution de la question des territoires,et l’émergence d’une classe politique israélienne et palestinienne qui souhaite vraiment la paix dans le cadre de deux états séparés, l’existence d’une société civile même minoritaire allant dans ce sens,est un encouragement.C’est pourquoi je vous envoie cet article.
    Amicalement
    Sylvain Tama

    https://fr.timesofisrael.com/juifs-et-arabes-appellent-au-retour-au-calme-et-a-la-coexistence-pacifique/

Leave a Reply